COMMISSIONS INTERCOREVIH
Prise en charge médico-sociale

Diagnostic régional des besoins d’accompagnement médico-social des PVVIH. Focus sur les risques de rupture dans le parcours de prise en charge et les profils complexes.

Pilote : COREVIH ILE-DE-FRANCE EST

En 2011, en France, l'âge médian des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) est de 48 ans, les moins de 40 ans représentent moins d’1/4 des PVVIH, 1/3 sont nés à l’étranger, 48.7% vivent seuls, 58.5% travaillent, 13% sont en recherche active d’emploi, 19.4% en invalidité, la médiane du revenu par unité de consommation est de 1333 euros par mois (étude Vespa 2).

Le vieillissement des PVVIH peut accentuer des vulnérabilités déjà existantes (comorbidités, précarité, isolement social, troubles psychiques) et complexifier la prise en charge, menant parfois à des ruptures dans le parcours de soins.

Aujourd'hui, il est fait constat :

  • de freins à l’accès aux dispositifs de droit commun ;
  • d'un manque d’associations dédiées aux PvVIH migrantes, sans logement personnel ou vieillissantes ;
  • d'un manque d’ACT ;
  • d'un manque de lieux d’hébergement pour les familles monoparentales ;
  • d'un manque de solutions d’hébergement en dehors des ACT et du 115 en Ile-de-France ;
  • d'une fragilité des dispositifs VIH/sida développés à titre exceptionnel ;
  • d'une diversité des publics susceptibles d’être accueillis dans les structures d’hébergement pas toujours pris en compte de manière appropriée.

Objectif principal

Contribuer à la prévention des ruptures dans la prise en charge des parcours complexes en Ile-de-France à l’articulation entre le sanitaire et le médico-social.

Objectifs secondaires

  • Identifier les profils présentant des risques de rupture dans le parcours de prise en charge.
  • Accompagner les acteurs du médico-social dans l’évolution de leur offre de service conformément à l’évolution des besoins des PVVIH (programmes expérimentaux d’accompagnement, appels d’offre).
 

Agenda de la commission

Prochaine commission : date à venir...

Compte-rendus

Le guide d’appui pour l’élaboration de réponses aux besoins des personnes vivant avec le VIH

Dans l’infection par le VIH, il existe des situations très variables pouvant aller jusqu’à des situations de handicap lourd avec atteinte de l’autonomie, que ce soit à un stade avancé de la pathologie ou en raison de pathologies associées. Avec les progrès des traitements, ces situations sont toutefois devenues plus rares.

La majorité des personnes infectées est aujourd’hui affectée sur le long terme par des troubles qui ont des conséquences moins invalidantes que par le passé. Néanmoins, leurs répercussions sur la vie quotidienne de ces personnes sont souvent insuffisamment perçues et prises en compte, ce qui conduit à une mauvaise estimation du handicap.

L'Inter-Corevih a participé à l'élaboration du guide d’appui pour l’élaboration de réponses aux besoins des personnes vivant avec le VIH, destiné prioritairement aux professionnels de MDPH et à leurs partenaires. Ce guide souhaite répondre à un besoin d’égalité de traitement, d’équité de réponses et d’harmonisation des pratiques.

La prise en charge médico-sociale

Les Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH)

Les MDPH, créées par la loi n° 2005-102 du 11 février 2005, exercent, dans chaque département, une mission d’accueil, d’information, d’accompagnement et de conseil des personnes handicapées et de leurs proches, d’attribution des droits ainsi que de sensibilisation de tous les citoyens au handicap. C’est auprès de la MDPH de leur lieu de résidence que les personnes handicapées et leurs proches peuvent ainsi disposer de toute l’information sur leurs droits et déposer les demandes relatives aux prestations qui leur sont destinées (prestation de compensation du handicap, allocation d’éducation de l’enfant handicapé, carte mobilité inclusion, etc.).

Les coordonnées des MDPH en Ile-de-France.

Les maisons d’accueil spécialisées (MAS)

Elles accueillent des personnes handicapées n’ayant pu acquérir un minimum d’autonomie et dont l’état nécessite une surveillance médicale constante. Ces personnes ont besoin d’une aide permanente pour les actes essentiels de la vie courante en raison de déficience intellectuelle, motrice, sensorielle ou de déficiences associées.

Pour aller plus loin...

Les foyers d’accueil médicalisé (FAM)

Ils accueillent des personnes handicapées, inaptes à toute activité professionnelle et ayant besoin de l’assistance d’une tierce personne pour la plupart des actes essentiels de l’existence, d’une surveillance médicale et de soins constants.

Pour aller plus loin...

Les services d’Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS)

Le Service d’accompagnement à la vie sociale propose un accompagnement adapté dont l’objectif est le maintien ou la restauration des liens familiaux, sociaux, scolaires, universitaires ou professionnels de la personne handicapée. Il a donc été créé pour favoriser un maintien de la personne en milieu ouvert ainsi qu’un apprentissage de l’autonomie. Ainsi offre-t-il une série de prestations parmi lesquelles l’assistance, le suivi éducatif et psychologique, ou encore l’aide dans la réalisation des actes quotidiens et l’accomplissement des activités de la vie domestique et sociale.

Pour aller plus loin...

Les services d’accompagnement médico-social (SAMSAH)

En plus des prestations du SAVS, le Service d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés (SAMSAH) propose des soins, réguliers et coordonnés, ainsi qu’un accompagnement médical et paramédical en milieu ouvert.

Pour aller plus loin...

Les Appartements de coordination thérapeutique (ACT)

Les ACT proposent un hébergement « à titre temporaire pour des personnes en situation de fragilité psychologique et sociale et nécessitant des soins et un suivi médical, de manière à assurer le suivi et la coordination des soins, l’observance des traitements et à permettre un accompagnement psychologique et une aide à l’insertion » (Extrait du décret 2002-1227, du 3 octobre 2002). Les ACT s’appuient sur une coordination médicale et psycho-sociale.

Pour aller plus loin...

Les Lits halte soins santé (LHSS)

Les LHSS accueillent temporairement des personnes majeures sans domicile fixe, quelle que soit leur situation administrative, ne pouvant être prises en charge par d’autres structures, dont la pathologie ou l’état général, somatique ou psychique, ne nécessite pas une prise en charge hospitalière ou médico-sociale spécialisée mais est incompatible avec la vie à la rue.

Pour aller plus loin...

Les Lits d’accueil médicalisés (LAM)

Les LAM accueillent des personnes majeures sans domicile fixe, quelle que soit leur situation administrative, atteintes de pathologies lourdes et chroniques, irréversibles, séquellaires ou handicapantes, de pronostic plus ou moins sombre, pouvant engendrer une perte d’autonomie et ne pouvant être prises en charge dans d’autres structures.

Pour aller plus loin...

Accès aux droits

L'allocation aux adultes handicapés (AAH)

L'AAH est une aide financière qui permet d'assurer un revenu minimum. Cette aide est attribuée sous réserve de respecter 4 critères : incapacité, âge, nationalité et ressources.

Pour aller plus loin...

 
 Revenir à l'accueil
Date de dernière mise à jour : 31 Octobre 2017