PRÉSENTATION
Les COREVIH

Le décret n°2005-1421 du 15 novembre 2005 relatif à la coordination de la lutte contre l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine prévoit la création de comités de coordination de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles et l’infection par le VIH (COREVIH) implantés dans les établissements publics de santé couvrant un territoire de référence à un niveau infrarégional, régional ou interrégional.

Les COREVIH font suite aux Centres d’Information et de Soins de l’Immunodéficience Humaine (CISIH) créés par lettre de la Direction des Hôpitaux DH/SPE n°72-23 du 2 juin 1988.

L’évolution des CISIH en COREVIH a été motivée par des modifications des caractéristiques épidémiologiques de l’infection à VIH et un nouveau cadre législatif, en particulier la loi n°2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé (article 20) et la loi n° 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique.

C’est la réunion de tous les acteurs de la lutte contre le Sida qui assurent collectivement la prise en charge globale des personnes séropositives et la lutte contre l’infection à VIH en général.

Le Décret no 2017-682 du 28 avril 2017 relatif à la coordination de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le virus de l’immunodéficience humaine élargie les missions dévolues aux Corevih.

Le comité de coordination de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le virus de l’immunodéficience humaine est chargé de :

  • coordonner dans son champ, et selon une approche de santé sexuelle mentionnée à l’article L. 3121-2 du présent code, les acteurs œuvrant dans les domaines du soin, de l'expertise clinique et thérapeutique, du dépistage, de la prévention et de l'éducation pour la santé, de la recherche clinique et épidémiologique, de la formation, de l'action sociale et médico-sociale, ainsi que des associations de malades ou d'usagers du système de santé ;

  • participer à l'amélioration de la qualité et de la sécurité de la prise en charge des patients, dans les domaines du soin, de la prévention et des dépistages, ainsi qu’à l’évaluation de cette prise en charge et à l’harmonisation des pratiques, notamment pour la prise en compte des besoins spécifiques des personnes vivant avec le virus de l’immunodéficience humaine ou exposées à un risque d’infection par ce virus ;

  • recueillir et analyser l’ensemble des données épidémiologiques mentionnées à l’article D. 3121-36, ainsi que toutes les données régionales utiles à l’évaluation de la politique nationale en matière de lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le virus de l’immunodéficience humaine

  • concourir par son expertise à l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques nationales et régionales de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le virus de l’immunodéficience humaine et dans le domaine de la santé sexuelle, ainsi que, sur demande du directeur général de l’agence régionale de santé, au projet régional de santé prévu à l’article L. 1434-1 du présent code ;

  • établir et mettre en œuvre un rapport annuel d'activité.

 

Le COREVIH Est Ile-de-France situé à Saint-Louis

La région Île-de-France compte 5 COREVIH. Le nombre et les types d’établissements hospitaliers sont répartis de façon très différente dans les 5 COREVIH de la région. Ce découpage est issu d’une réflexion régionale menée en 2005/2006 et qui a pris en compte la file active1, les synergies existantes, les besoins…

Celui pour l’Est de l’Ile-de-France qui a son siège au sein du CHU Saint-Louis, réunit 3 anciens CISIH (CISIH Saint-Louis, CISIH 93, CISIH Sud Est Francilien).

Le COREVIH Est Ile-de-France regroupe 23 établissements hospitaliers (19 non AP-HP, 4 AP-HP) situés dans les 2, 3, 9 et 10ème arrondissements de Paris et une partie des départements suivants : 77, 91, 93, 94 et 95.

La file active totale est estimée à 13410 patients, soit 27% de la file active régionale. (Chiffres de 2015)

 

Télécharger la plaquette d'information du COREVIH IDF EST format pdf

  1. La file active est définie comme l’ensemble des patients vus au moins une fois pendant la période de référence (généralement l’année) par un ou plusieurs membre des équipes soignantes, quels que soient le nombre et la durée des prises en charge.
 Revenir à l'accueil
Date de dernière mise à jour : 2 Novembre 2017